Escapade écotouristique avec ECO-BENIN

Dans un article précédent,  nous vous parlions de l’écotourisme…en Afrique.

Nous vous présentions aussi ECO-BENIN, pionnier dans l’organisation de circuits écotouristiques au Bénin.

Suite à un beau week-end découverte que nous a concocté ECO-BENIN, laissez-nous vous partager cette virée écotouristique made in Benin.

C’est Régina, représentante au Bénin de la #TINAteam qui a eu le plaisir de partir en « escapade au bord du lac Ahémé ».  Accompagnées de Bérénice et Marlyse, deux « ADT- Amies de T.I.N.A. » , la virée était fort dépaysante et enrichissante…

2 jours/1 nuit pour le circuit : « COTONOU-AVLO-POSSOTOME-OUIDAH-COTONOU » Découverte et immersion..

Départ de Cotonou vers 8h, nous arrivions aux environs de 10h dans la ville de Grand-Popo, premier stop de notre circuit. 

DSC01171

WhatsApp Image 2018-06-24 at 19.24.42

Les écotouristes girls sont ready !! …

A Grand-Popo, cap sur le village d’Avlo en bordure du lac Ahémé. Sur la plage, Eco-Benin a construit un Ecolodge autour duquel est fait un travail de préservation des tortues de mer.

DSC01169

..puis petite marche embarcation pour un voyage sur le lac Ahémé, non loin du Delta du fleuve Mono..

SAM_2845

Découverte d’un paysage magnifique sur fond sonore de chants d’oiseaux et de grillons. Nous avons parcouru le coeur d’une belle mangrove et surtout nous avons vu le travail d’Eco-Benin qui reboise la mangrove en plantant des palétuviers rouges.

DSC01199

DSC01195

Depuis plus de 5 ans, EcoBenin effectue ce travail de plantation de palétuviers dans le lac Ahémé.. Ces arbustes tropicaux sempervirents aux imposantes tiges racines en forme d’arceaux, qui retombent dans l’eau s’ancrent dans la vase de la mangrove pour luter contre l’érosion côtière et la destruction de ce bel écosystème aquatique.

DSC01210

Ce travail de restauration de la mangrove permet d’améliorer les conditions de vie des habitants des 45 villages environnants le Lac Ahémé et le fleuve Mono. Des habitants qui vivent essentiellement de la pêche.

Ah! important point dans cette démarche éco-touristique, nous étions dans une barque non motorisée…contrairement aux touristes que nous avons croisés sur le retour.. 🙂

DSC01217

Impacts environnementaux de ces actions:

-accroissement du couvert boisé.

-Réduction de l’érosion des sols.

-Reconstitution de l’habitat des populations halieutiques.

-Lutte contre le changement climatique par le stockage de carbone.

DSC01214

Impacts socio-économiques:

-Amélioration et diversification des revenus des populations riveraines à moyen et long termes (notamment les femmes)

-Création d’emplois saisonniers pour les populations locales

-Création de nouvelles activités économiques : initiatives de production de bois de feu

-Amélioration et pérennisation de l’accès aux ressources vivrières

-Renforcement des capacités des populations riveraines en matière de préservation et reboisement des mangroves et terrains en pente dans la biomasse forestière.

Après la découverte de la mangrove, retour sur la terre ferme. Nous accostons sur les rives de l’île au sel, (village d’Avlo) où nous découvrons la technique de fabrication du sel par les femmes.

IMG-20180423-WA0017Tout commence par la collecte et la conservation de la terre vaseuse que les femmes ont puisée dans le lac..

SAM_2877

SAM_2878

Tout finit par l’exposition du sel au soleil pour le séchage final. Un sel blanc, iodé et reconnu par le Ministère de la Santé.

Petite vue au passage..

DSC01224

Et descente retour à la barque..

SAM_2882

Direction la Bouche du Roy, embouchure du fleuve Mono où nous avons admiré le delta au milieu de paysages d’îles et mangroves.

SAM_2886

De retour à l’Ecolodge, nous avons déjeuné. Au menu, riz aux légumes accompagné de poisson Tilapia, puis nous nous sommes désaltéré à l’eau de cocos cueillis sur place.

Ensuite, cap sur le village de Possotomé à trente minutes au Nord de Grand-Popo.

DSC01287Promenade l’après-midi dans la forêt sacrée à la découverte d’histoires de divinités traditionnelles et culturelles puis passage dans un marché de troc comme à l’ancienne. Dommage, lorsque nous sommes arrivés au marché, les trocs étaient terminés et il n’y avait plus beaucoup de femmes.

DSC01248Les guides au devant, on profite pour taper une petite pause au soleil.. 🙂

DSC01294

Après avoir passé la nuit au gîte d’EcoBénin où nous avons bien été reçues, embarquement le dimanche matin  pour une démonstration de pêche, toujours sur le lac Ahémé qui traverse aussi le village de Possotomé. Après explication des techniques de pêche, Bérénice et Régina se sont essayées au jeté de filet.

IMG-20180423-WA0024-1Tout un art n’est ce pas? La miss Bérénice nous a impressionné avec son lancé artistique! La pêche en cette période n’était pas fructueuse..c’est ce que nous rapportaient les pêcheurs en plus de nos filets revenus vides.. 🙂

Malgré tout, la pêche fut miraculeuse pour les écotouristes girls !

IMG-20180423-WA0015

On gardera secret le miracle de l’arrivée de ces belles petites carpes, depuis l’eau jusque dans notre barque… hahaha.. n’est ce pas les filles?

DSC01272

Cap sur Ouidah, cité portuaire, ville historique du Bénin et d’Afrique car site mémorial, théâtre du commerce des esclaves en direction des Amériques, dont le Brésil et les Caraïbes.

DSC01288

Aurevoir Possotomé, coucou Ouidah !

DSC01301

DSC01327

Parcours de la Route des esclaves…DSC01332

DSC01341

Au passage, un arbre impressionnant aux fruits à forme bien spéciale..On a oublié le nom de l’arbre mais on n’a pas oublié la petite anecdote au sujet de ses drôles de fruits…:)

De la Route des esclaves jusqu’à la Porte du non retour..

DSC01344

DSC01358

DSC01360

On ne pouvait pas retourner à Cotonou sans une escale au musée de la Fondation Zinsou.. Mais nous n’allons pas dévoiler les joyaux que renferme cette bâtisse phare de Ouidah, construite en 1922 dans un style architectural afro-brésilien.

DSC01372

Depuis l’étage, vue de la première cathédrale élevée dans la colonie du Dahomey.*

DSC01366

DSC01375

Après cette escale, retour à Cotonou, les yeux plein de souvenirs et un bon bol d’air plein les poumons !

Bref, c’était une belle escapade !

Allez,  on termine avec une petite vidéo

 

Si vous êtes au Bénin, n’hésitez pas à faire une virée écotourisme. Du Nord au Sud, vous serez servis! Et si vous n’y êtes pas, sachez qu’il est possible d’obtenir un visa béninois en quelques minutes ici

 

*Ancien nom du Bénin.

 

 

Le Groupe Tourisme de T.I.NA.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s