Ecotourisme… Prêts ? Partez !

Ecotourisme Êtes-vous prêts

Ça y est, la période estivale s’est installée ! Pendant que certains rentrent déjà de leurs escapades d’été, d’autres hésitent encore sur l’endroit de prédilection. Mais en dehors de la destination, avez-vous bien réfléchi au type de vacances que vous souhaiteriez vous offrir pour cette année? L’écotourisme … ça vous dit quelque chose ?

L’Ecotourisme, qu’est-ce que c’est?

Certains en sont peut-être déjà des adeptes, pour d’autres le concept est un peu plus flou…

 « L’écotourisme est une forme de voyage responsable dans les espaces naturels qui contribue à la protection de l’environnement et au bien-être des populations locales ». Définition du TIES, Société Internationale d’écotourisme.

 

Pourquoi l’écotourisme ? Et surtout pourquoi en Afrique ?

L’écotourisme, un pilier économique:

Dans un contexte africain où la carte de l’échange solidaire essaye tant bien que mal de se frayer une place, l’atout économique de cette forme de tourisme est sans aucun doute les retombées économiques sur les communautés locales.

En effet, le tourisme plus ordinaire ne profite généralement pas assez, voire pas du tout à ces populations.

L’écotourisme est aussi vecteur d’emplois locaux, le but étant que ces populations hôtes s’approprient l’activité sur leurs territoires et deviennent autonomes dans son organisation.

En optant quelques jours pour cet art de vivre, vous faites donc du TOURISME SOLIDAIRE car vous participez à l’amélioration des conditions de vie des populations locales.

D’ailleurs, lAssemblée Générale des Nations Unies a reconnu en 2012 la place centrale qu’occupe l’écotourisme dans la lutte contre la pauvreté.

Un exemple, au Bénin, l’ONG Eco-Benin créé en 1999 a mis en place différents circuits écotouristiques sur l’ensemble du territoire, dans des régions du Sud comme la zone du lac Ahémé et du Nord comme Koussoukoingou. Cette démarche a permis de compenser la baisse des revenus liés traditionnellement à la pêche ou à l’agriculture.

 

L’écotourisme, pour mieux préserver la flore et la faune :

En plus de proposer des circuits qui permettent d’éviter les pollutions multiples comme la dégradation d’écosystèmes fragiles, ou encore des circuits qui préservent les ressources naturelles, l’écotourisme permet aussi de faire face à des problèmes environnementaux grâce aux revenus liés aux activités, ou aux actions menées par les touristes.

Par exemple, pour ralentir l’ensablement du Lac Ahémé et faire survivre la pêche, les touristes de l’ONG Ecobénin se voient proposer une contribution à la plantation de propagules de palétuviers qui par leurs nombreuses racines freinent la dégradation en période de crues.

Les communautés locales prennent conscience comme les touristes de la nécessité de préserver les richesses de leur faune. Ainsi, au Libéria le « Monkey Island », refuge de singes, fait l’objet de soutiens financiers de la part d’écovolontaires car depuis que les chercheurs du New York Blood Center ont arrêté leurs expérimentations biologiques, les singes sont délaissés à leur triste sort. Le NYBC a mis fin à son accord et ne subvient plus à l’entretien des singes, ceci dans un pays globalement affaibli par la récente crise sanitaire.

L’écotourisme, immersion sociale

Logés chez les habitants, les touristes bénéficient d’une réelle immersion et d’un contact privilégié avec le quotidien des communautés.

Les voyages s’adressent à de petits groupes et ils sont très enrichissants grâce au contact direct avec une population qui vous montrera les techniques de pêches à bord d’une pirogue, l’artisanat local, ou vous dévoilera l’histoire de sites culturels par lesquels vous passerez lors de promenades que vous aurez choisies.

Sur des blogs de partage de voyages écotouristiques, on trouve souvent des récits témoignant d’une hospitalité bien chaleureuse :

« Bonne arrivée…C’est avec ces 2 mots et une très grande gentillesse que nous sommes accueillis à chacune de nos étapes par nos hôtes.[…]Patricia & Jean »

« […]Beaucoup d’émotions, de sensations, d’humour, de rires et des dires, à nous faire partager[…]. Nelly & Jean Pierre″ (http://on-revient-du-benin.blogspot.fr/)

Quels sont les obstacles persistants pour franchir le cap de l’écotourisme ?
Quels sont les obstacles persistants pour franchir le cap de l’écotourisme ?

Quels sont les obstacles persistants pour franchir le cap de l’écotourisme ?

Aujourd’hui, les principaux obstacles sur le marché de l’écotourisme peuvent être liés aux conditions météorologiques, aux craintes des voyageurs de subir des blessures dans les destinations éloignées de voyage, des épidémies, et des problèmes de sécurité dans les régions isolées.

Les initiatives des gouvernements pour préserver le patrimoine naturel de leur pays, pour maintenir la sécurité et l’amélioration des infrastructures de l’écotourisme peuvent contribuer à rehausser les chiffres de l’écotourisme dans les prochaines années et rassurer les candidats à cette belle expérience.

Comme l’indique Ian Christie [1]L’Afrique a autant de potentiel que d’autres régions du monde pour rivaliser sur le plan touristique avec « La beauté des montagnes, la savane et les rivières africaines, ainsi que la richesse de la culture au travers de la musique, de la danse et des festivals ».

Cela serait encore mieux si les populations rurales se trouvant aux alentours ou au sein des zones naturelles bénéficient des retombées économiques, tout en préservant un patrimoine naturel et culturel.

L’Ecotourisme peut donc être une des réponses apportées pour compléter de manière qualitative le tourisme de masse.

D’ailleurs, dans un article paru sur le site du Parisien le 13 juillet 2015, Madagascar a été classée 3ème destination responsable dans un top 10 des destinations touristiques mesurant l’environnement, le social et l’économie. Elle est suivie par le Bénin également présent dans ce classement, à la cinquième classe, et par la Tanzanie à la dixième place.

Cependant, pendant que le nombre d’arrivées dans la région Asie-Pacifique est passé de 8 % en 1980 à 22 % en 2000, celui de l’Afrique dans le tourisme mondial n’est passé que de 3 % en 1980 à 5 % en 2010.

Alors, prêts pour joindre l’utile à l’agréable cet été ?

T.I.N.A. est impliquée et veut aider à la montée de cette forme de tourisme responsable et solidaire. N’hésitez pas à nous rejoindre et à nous contacter pour échanges d’adresses et d’expériences.

[1] Coauteur d’un rapport de la Banque  mondiale intitulé « Tourism in Africa: Harnessing Tourism for Improved Growth and Livelihoods » (Le Tourisme en Afrique : Exploiter l’industrie touristique pour améliorer la croissance et les sources de revenus)


Source : tinaassos.com/ Par Le groupe Tourisme de T.I.N.A. / 22/07/2015


Publicités

4 réflexions sur “Ecotourisme… Prêts ? Partez !

  1. Pierre says:

    C Pierre je vs ai écoute’sur afri ca no1c’est formidable nous avons besoin des genscomme vs vu la vitesse à la quelle avance la mondialisation merci pr ces belles idées votre prochaine réunion c pr quand je voudrais y assister

    J'aime

    1. tinassos says:

      Bonjour Pierre,

      Merci pour ces encouragements!
      Nous vous informerons avec plaisir de notre prochaine réunion.
      D’ici là sachez que nous organisons samedi prochain un gala caritatif avec de nombreux artistes d’Afrique de l’Ouest, nous serions ravi de vous y avoir.
      Si vous souhaitez plus d’informations sur cet événement, n’hésitez pas à jeter un coup d’oeil à notre page facebook : https://www.facebook.com/events/1590146104638951/

      Sachez aussi que nous sommes sur un projet de réunir dans une communauté des personnes qui souhaiteraient nous aider de près ou de loin dans l’accomplissement de nos projets. Nous n’hésiterons pas à venir vers vous pour vous proposer de faire partie de la « Famille » Tous Impliqué pour une Nouvelle Afrique

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s